23/09/2021

Sommaire :

INTRODUCTION

Les symptômes thyroïdiens sont différents et déroutants. Notre article a pour but de vous sensibiliser aux signes d’un éventuel problème de thyroïde et ses complications.

Bien que la cause de l’obésité soit multifactorielle, de nombreuses études ont démontré que presque toutes les personnes en surpoids et obèses ont des dysfonctionnements métaboliques et endocriniens, qui sont à l’origine de leur l’incapacité à perdre du poids ou qui y contribuent. L’hormone leptine s’est révélée jouer un rôle majeur dans la régulation du poids corporel et du métabolisme.

Pourquoi les femmes sont-elles plus touchées par la thyroïde ?

De nombreuses maladies de la thyroïde font partie d’une maladie auto-immune qui est plus fréquente chez les femmes.

Il s’agit principalement de la thyroïdite de Hashimoto et de la maladie de Basedow. La thyroïdite auto-immune, par exemple, touche environ 4 femmes pour 1 homme. Le rôle des hormones sexuelles dans le système immunitaire est à l’origine de cette différence.

Par conséquent, l’œstrogène, la principale hormone féminine, peut abaisser le système immunitaire, augmentant ainsi les maladies auto-immunes.

On observe également des pics d’incidence correspondant à la durée de vie hormonale des femmes : grossesse, post-partum, ménopause.

Les mesures pour prévenir les complications

–  Repos adéquat

– Avoir de bonnes nuits de sommeil. Si nécessaire, faire des siestes en début d’après-midi.

 – Alimentation : veiller à avoir un bon apport en calcium, car l’hyperthyroïdie contribue à appauvrir les os en minéraux. 

– Prendre des repas moins copieux, mais plus fréquents.

– Éviter de consommer de la caféine, qui stimulerait encore plus l’organisme : le café, le thé, les boissons énergisantes, les boissons gazeuses et le chocolat en renferment en quantités variables. Consulter notre fiche Caféine pour en savoir plus.

– Ne pas prendre de supplément naturel d’iode ou de multi-vitamines qui en contiennent.

– Éviter aussi les aliments très salés et les algues, car ils contiennent de fortes doses d’iode, ce qui peut nuire à la synthèse d’hormones thyroïdiennes. Les fruits de mer ne sont pas contre-indiqués aux personnes atteintes d’hyperthyroïdie, même s’ils contiennent un peu d’iode.

– S’il y a eu une perte de poids, le traitement de l’hyperthyroïdie (sans augmenter l’apport alimentaire) est habituellement suffisant pour reprendre le poids perdu. Toutefois, dans de rares cas, une diète un peu plus riche en calories et en protéines est indiquée, le temps que les traitements fassent effet et que la thyroïde retrouve son activité normale. Informez-vous auprès de votre médecin ou d’un nutritionniste avant de modifier vos habitudes alimentaires.

Tahraoui Abir

Tahraoui Abir

Biologiste l Parasitologie

diabète
Diabète

Protégé : La gestion du diabète: la pompe à insuline Medtrum TouchCare® guide d’utilisation complet

Il n’y a pas d’extrait, car cette publication est protégée.

Diabète

Protégé : Maîtriser votre glycémie avec Sibionics® : Guide d’utilisation complet

Il n’y a pas d’extrait, car cette publication est protégée.

Diabète

Révolutionner la gestion du diabète avec la Nano pompe à insuline Medtrum TouchCare®

La surveillance de la glycémie reste essentielle alors que le mois sacré du Ramadan s’achève, laissant place à l’Aïd al-Fitr.