Laboratoires SALEM

Les infections vaginales sont des problèmes de santé que la plupart des femmes ont connu au moins une fois dans leur vie. Ce sont des infections courantes et souvent bénignes mais parfois très gênantes voire douloureuses et qui peuvent gâcher la vie des femmes lorsque ces infections sont récidivantes.

L’une des causes de ces infections est le dérèglement de la flore bactérienne vaginale, et les femmes qui ont du mal à la reconstituer vont alors souffrir de ces infections de façon répétée.

Les femmes les plus sensibles d’attraper les infections vaginales

-la vaginite à levure (la mycose) est très courante chez la femme, à tous les âges de la vie, particulièrement avant la ménopause. 

-Les personnes diabétiques et les femmes enceintes sont plus facilement touchées car les champignons  aiment tout particulièrement le sucre et les oestrogènes. 

Les mycoses sont les infections  de prédilection des femmes trop propres. Les champignons adorent l’humidité (comme dans la forêt !) et c’est la raison pour laquelle il ne faut pas se laver à l’intérieur du vagin, éviter les bains au bénéfice des douches, faire attention l’été à la mer ou à la piscine, de bien se sécher et de ne pas rester avec son maillot de bain humide.

-La vaginose est plus rare et touche plus souvent la femme ménopausée qui a tendance, inversement, à souffrir de sécheresse vaginale. 

 

Quelques moyens pour prévenir les vaginites

-Avoir une bonne hygiène intime, bien rincer et sécher correctement la région génitale. Attention cependant à ne pas se laver trop fréquemment ni utiliser des produits antiseptiques qui fragilisent la muqueuse ;

-S’essuyer de l’avant vers l’arrière après les selles pour éviter la propagation de bactéries du rectum au vagin ;

-Éviter l’utilisation de produits parfumés (savons, bains moussants, papier hygiénique, tampons ou protège-dessous) ;

-Éviter d’utiliser les douches vaginales à des fins hygiéniques. Les douches vaginales modifient l’équilibre naturel de la flore vaginale ;

-Ne pas utiliser de déodorant vaginal ;

-Changer régulièrement les tampons et les serviettes hygiéniques ;

-Porter des sous-vêtements de coton (éviter le nylon et les g-strings) ;

-Si possible, laver les sous-vêtements avec un peu d’eau de Javel dans l’eau chaude pour tuer les micro-organismes ;

-Éviter de porter des pantalons trop serrés et des collants de nylon ;

-Éviter de garder un maillot de bain mouillé ;

-Avoir des relations sexuelles protégées, pour prévenir le risque de trichomonase et d’autres infections transmises sexuellement.

Tahraoui Abir

Tahraoui Abir

Biologiste l Parasitologie

Archives

Glucomètre Check 3

Vous n’avez plus besoin de vous soucier de la disponibilité des bandelettes, elles sont fabriquées localement dans notre usine à Sétif

Sans codes , il n’est plus nécessaire d’enregistrer des codes pour exécuter le test de glycémie

Vous pouvez enregistrer plus de 800 tests glycémiques directement sur votre appareil et partager les données avec votre médecin

En plus du peu de sang nécessaire, le Check 3 ne donne pas de résultat si la goutte de sang ne suffit pas