Laboratoires SALEM

La vaccination est une méthode extrêmement efficace pour prévenir certaines maladies infectieuses. Du point de vue de l’individu comme de la santé publique, il est plus utile et plus économique de prévenir que de guérir. Les vaccins sont généralement très sûrs et les réactions indésirables graves rares. Les programmes de vaccination systématique protègent désormais la plupart des enfants du monde contre des maladies infectieuses qui faisaient autrefois des millions de morts tous les ans. La vaccination permet aux voyageurs d’éviter un certain nombre de maladies dangereuses qui sévissent à l’étranger. Les voyageurs vaccinés risquent aussi moins de transmettre à d’autres voyageurs ou à la population locale un certain nombre de maladies potentiellement graves.

C'est quoi le principe d'un vaccin ?

Un vaccin consiste à injecter dans le corps un agent infectieux (virus ou bactérie), sous une forme inoffensive mais stimulant la réponse immunitaire de l’organisme. Le système immunitaire disposant d’une forme de mémoire, une exposition ultérieure à l’agent infectieux déclenchera une réponse rapide et donc plus efficace. L’agent est reconnu par une ou plusieurs molécules spécifiques et constitue l’antigène. Le système immunitaire répond par la production d’anticorps spécialement dirigés contre lui et fabriqués par des cellules mémoires (lymphocytes B et T). Un vaccin est donc spécifique d’une maladie.

La vaccination est une technique d’immunisation active, par opposition à l’immunisation passive par transfert d’anticorps (par exemple, la sérothérapie).

Les types de vaccins

On distingue deux types : les vaccins “vivants atténués” et les vaccins “inactivés” (ou tués).

Les vaccins vivants atténués contiennent un agent infectieux vivant. Le pouvoir pathogène du virus ou de la bactérie est atténué par différents procédés, de manière à ce que son administration n’entraîne pas de maladie (ou une maladie très bénigne).

Toutefois, par précaution, ces vaccins sont contre indiqués chez la femme enceinte et chez les personnes immunodéprimées. Les vaccins contre la rougeole, les oreillons, la rubéole, la fièvre jaune et le vaccin oral contre la fièvre typhoïde sont des vaccins vivants atténués.

Les vaccins inactivés contiennent des agents infectieux (ou une toxine produite par ceux-ci) qui ont été tués grâce à un produit chimique ou par la chaleur. Ils sont donc totalement inoffensifs, mais reste capables de susciter une réponse du système immunitaire.

vaccination, vaccins, système immunitaire, labosalem
Comment les vaccins agissent-ils sur le système immunitaire? ; Source: vaccination-info-service.fr

Le système immunitaire et le mode de fonctionnement des vaccins

Le système immunitaire est le mécanisme de défense présent chez chaque individu, il aide l’organisme à lutter contre la maladie. La science médicale a trouvé un moyen efficace d’aider le système immunitaire à lutter contre la maladie grâce à l’utilisation des vaccins.

– Lorsque vous êtes atteint d’une infection, votre corps réagit en produisant des substances appelées anticorps. Ces anticorps luttent contre les germes envahisseurs (antigènes) ou la maladie et vous aide à vous remettre de la maladie. En général, les anticorps restent dans votre système, même après la maladie et vous protègent à nouveau contre cette même maladie. Cela s’appelle l’immunité.

– Les nouveau-nés sont souvent immunisés contre certaines maladies parce qu’ils reçoivent des anticorps de leurs mères (anticorps maternels). Toutefois, cette immunité n’est que temporaire.

– Nous pouvons faire en sorte que les enfants conservent l’immunité à de nombreuses maladies, même après la perte des anticorps transmis par leur mère, en les vaccinant. Les germes (virus, bactéries) qui sont responsables de la maladie sont affaiblis et ensuite utilisés pour préparer les vaccins. Ces vaccins peuvent être administrés aux enfants par injection ou sous forme de gouttes à avaler.

– Les vaccins font croire à l’organisme qu’il est en train d’être attaqué par une maladie spécifique et le corps réagit en produisant des anticorps. Ensuite, l’enfant est protégé(e), s’il ou elle est en contact avec la maladie plus tard.

– Certains vaccins sont composés du virus atténué de la maladie. Ces vaccins (le vaccin contre la rougeole, par exemple) sont très efficaces. D’autres, sont des vaccins « inactivés » (tués) et il faut plusieurs doses pour développer la réponse immunitaire (par exemple, le Vaccin Inactivé contre la Poliomyélite). D’où le principe des rappels périodiques.

Archives

Glucomètre Check 3

Vous n’avez plus besoin de vous soucier de la disponibilité des bandelettes, elles sont fabriquées localement dans notre usine à Sétif

Sans codes , il n’est plus nécessaire d’enregistrer des codes pour exécuter le test de glycémie

Vous pouvez enregistrer plus de 800 tests glycémiques directement sur votre appareil et partager les données avec votre médecin

En plus du peu de sang nécessaire, le Check 3 ne donne pas de résultat si la goutte de sang ne suffit pas

Check 3 , Diabète, Diabète type 1 , Diabète type 2, insuline, glycémie, Diabète type 1