26/04/2021

Quand peut-on pratiquer du sport pendant le jeûne ?

   Il est déconseillé de pratiquer du sport pendant les premières heures du jeûne, en effet, le meilleur moment c’est, soit juste avant la rupture du jeûne, pour que le corps récupère tout de suite les sels minéraux perdus au cours de la séance, soit 2 heures après la rupture du jeûne.

Pour pratiquer du sport pendant le mois du ramadan, il est recommandé de respecter certaines mesures :

1     Boire de l’eau abondamment quelques heures avant de commencer le jeûne pour éviter le risque de déshydratation ;

2       Eviter de pratiquer des exercices durs ;

3      Arrêter immédiatement de faire le sport si on ressent : une douleur abdominale, une accélération du rythme cardiaque, une douleur au niveau des muscles ou des maux de tête ;

4      Eviter de consommer des boissons qui contiennent de la caféine, telles que le café, le thé ainsi que les boissons gazeuses pendant le Shour ;

  1. Consommer des repas équilibrés, de manière à ce que chacun contient les éléments suivants :
  • Le sucre lent : pain, riz ;
  • Les protéines : produits laitiers, viandes, poissons ;
  • Les fruits et légumes.

Comment éviter l'hypoglycémie ?

Pourquoi il doit réduire l’intensité de l’effort ?

-Pour réduire le sentiment de soif d’une part, mais aussi pour éviter une éventuelle hypoglycémie. Si le sportif va faire un effort avec une intensité de 70 à 75% de sa fréquence cardiaque maximale ou du travail intermittent, les risques d’hypoglycémie sont à prendre en compte. Il est possible que les jambes de l’individu n’aient plus la force pour poursuivre l’effort ou qu’il subisse le « coup de fringale ». D’autres, à degré plus élevé, peuvent aussi faire un malaise.

Pour éviter cela, il faut donc réadapter son effort physique et privilégier plutôt la gestuelle, la technique ou la tactique plutôt qu’un effort intense, qui provoquerait une déshydratation ou une hypoglycémie.

 

Trois moments clés pour pratiquer

Dans une période où les nuits sont courtes, puisque les musulmans en profitent pour reconstituer leurs réserves la nuit plutôt que de dormir, il est important de rééquilibrer les efforts sportifs. Le spécialiste conseille alors trois moments clés pour faire du sport, sans mettre en danger la santé de l’individu.

-À l’aube le matin :

« Il est conseillé de faire du sport après le sahur (petit-déjeuner), souvent vers 6-7h du matin, car si l’on a bien mangé et que l’on s’est bien hydraté, on aura assez de réserves pour effectuer l’effort sportif. Les températures sont d’ailleurs souvent agréables et permettent d’éviter une éventuelle déshydratation ». Le musulman sera rassasié pour tenir son effort sans sentiment de satiété.

-Juste avant l’iftar (repas du soir) :

Un autre moment grandement conseillé pour faire du sport pendant le ramadan est le soir juste avant le dîner. « Si on fait son sport entre 18h à 20h30 par exemple, on n’est plus dans les heures trop chaudes et on se rapproche de la période où on va pouvoir reconstituer ses réserves ». L’iftar est d’ailleurs considéré comme le repas de rupture du jeûne.

-Entre l’iftar et le deuxième repas :

D’autres vont profiter de l’iftar comme une petite collation en mangeant des aliments comme les dattes ou autres fruits pour aller pratiquer une activité physique 1h après environ. Un deuxième repas complet en fin de soirée leur permettra de reconstituer les stocks en quantité avant le coucher. « Ce moment est plus adapté pour les pratiques libres ou les sports individuels car en club, les horaires sont imposés. Ils auront donc mangé avant et pendant l’effort, puis après avec un repas complet ».

Tahraoui Abir

Tahraoui Abir

Biologiste l Parasitologie

Nos derniers articles