Le danger de l’abus d’aspirine

Le danger de l’abus d’aspirine

Le danger de l'abus d'aspirine

Introduction

médicament, santé, pharmacie, aspirine

En 2018, les résultats ont amené l’American Heart Association et l’American College of Cardiology à modifier les lignes directrices de pratique clinique au début de l’année, recommandant de ne pas utiliser systématiquement l’aspirine chez les personnes de plus de 70 ans ou les personnes présentant un risque accru de saignement qui ne sont pas atteintes d’une maladie cardiovasculaire. .

L'étude

L’utilisation d’aspirine est très répandue parmi les groupes à risque, y compris les adultes plus âgés et les adultes atteints d’ulcère peptique ; plaies douloureuses au niveau de la muqueuse de l’estomac qui sont sujettes aux saignements qui touchent environ une 1 personne sur 10. Dans un rapport de recherche publié le 22 Juillet 2019 dans Annals of Internal Medicine, des chercheurs du (BIDMC) expliquent dans quelle mesure les Personnes de 40 ans et plus utilisent l’aspirine pour la prévention primaire des maladies cardiovasculaires.

“Bien que les directives antérieures de l’American Heart Association et de l’American College of Cardiology recommandent l’aspirine aux personnes ne présentant pas un risque de saignement élevé, les directives de 2019 recommandent désormais explicitement de ne pas utiliser d’aspirine chez les personnes âgées de plus de 70 ans qui ne souffrent pas d’une maladie cardiaque ou d’un accident vasculaire cérébral,” auteure principale Christina C. Wee, MD, MPH, interniste généraliste et chercheuse à BIDMC et professeure agrégée de médecine à la Harvard Medical School. “Nos résultats suggèrent qu’une partie importante d’adultes pourrait prendre de l’aspirine sans l’avis de leur médecin et potentiellement à leur insu.”

À l’aide des données de l’enquête nationale sur les entretiens de santé menée en 2017, enquête nationale représentative menée auprès des ménages américains avant la publication des nouvelles directives, Wee et ses collègues ont décrit l’utilisation de l’aspirine pour la prévention primaire des MCV. L’équipe a découvert qu’environ un quart des adultes âgés de 40 ans et plus sans maladie cardiovasculaire, soit environ 29 millions de personnes, ont déclaré avoir pris de l’aspirine quotidiennement pour prévenir les maladies du cœur. De ce nombre, quelque 6,6 millions de personnes l’ont fait sans la recommandation d’un médecin.

De manière préoccupante, près de la moitié des adultes de 70 ans et plus sans antécédents de maladie cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral ont déclaré prendre de l’aspirine quotidiennement. Les auteurs ont noté que les antécédents de maladie ulcéreuse peptique, une autre contre-indication à l’utilisation habituelle de l’aspirine – n’étaient pas significativement associés à une utilisation plus faible de l’aspirine, comme on aurait pu s’y attendre.

“Nos résultats montrent qu’il est extrêmement nécessaire que les professionnels de la santé interrogent leurs patients sur l’utilisation en cours d’aspirine et les conseillent sur l’importance de trouver un équilibre entre les avantages et les inconvénients, en particulier chez les adultes plus âgés et ceux ayant déjà eu un ulcère gastrique”, a déclaré l’auteur principal Colin. O’Brien, MD, résident principal en médecine interne chez BIDMC et fellow à la Harvard Medical School.

Coauthor, Stephen Juraschek, MD, Ph.D., médecin de premier recours chez BIDMC, met en garde que “ces conclusions s’appliquent aux adultes qui n’ont pas d’antécédents de maladie cardiovasculaire ou d’accident vasculaire cérébral. Si vous prenez actuellement de l’aspirine, discutez-en avec votre médecin voyez si cela est toujours nécessaire pour vous.”

Autre article : LES EXOSOMES UNE SOLUTION POUR LES TDC ?

Gardez toujours un œil sur votre glycémie ! disponible chez toutes vos pharmacies !

labosalem, santé, diabète, pharma, pharmacie, médicaments, générique, algerie, check3

Restons en contact

Partage

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on tumblr

Laisser un commentaire

Fermer le menu