19/10/2022

Sommaire :

INTRODUCTION

 

Le président de la Société algérienne de formation et de recherche en oncologie, Pr. Adda Bounedjar a affirmé, samedi à Alger, que les cas de cancer du sein métastatique ont reculé depuis les années 2000, passant de 50 à 20 %.

Se référant à une enquête nationale réalisée en 2017 par l’Institut national de santé publique (INSP), l’expert a expliqué en marge d’un colloque national sur le cancer du sein que les cas de ce type de cancer dans ses stades métastatiques ont reculé de 50 % à 20 %, et ce, grâce au dépistage précoce et aux campagnes de sensibilisation menées par le ministère de la Santé.

L’anatomie du sein

Le rôle biologique du sein est de produire du lait afin de nourrir un nouveau-né.

Chaque sein contient une glande mammaire (elle-même composée de quinze à vingt compartiments séparés par du tissu graisseux) et du tissu de soutien qui contient des vaisseaux, des fibres et de la graisse.

Chacun des compartiments de la glande mammaire est constitué de lobules et de canaux. Le rôle des lobules est de produire le lait en période d’allaitement. Les canaux transportent le lait vers le mamelon.

Cancer de sein :

Un cancer du sein résulte d’un dérèglement de certaines cellules qui se multiplient et forment le plus souvent une masse appelée tumeur. Il en existe différents types qui n’évoluent pas de la même manière. Certains sont « agressifs » et évoluent très rapidement, d’autres plus lentement. Les cellules cancéreuses peuvent rester dans le sein. Elles peuvent aussi se propager dans d’autres organes ce qui est une situation encore plus menaçante. On parle alors de métastases. Dans la majorité des cas, le développement d’un cancer du sein prend plusieurs mois, voire plusieurs années.

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme. Il représente plus du tiers de l’ensemble des nouveaux cas de cancer chez la femme.

Les facteurs de risque du cancer du sein

– L’âge. Environ 75% des cancers du sein se déclarent après 50 ans.

– Facteurs génétiques. Les femmes présentant une mutation des gènes BRCA1 ou BRCA2 développeront quasi à coup sûr un cancer du sein au cours de leur vie et sont également à risque de cancer de l’ovaire.

– L’historique familial. Une femme dont plusieurs parentes ont développé un cancer du sein ou des ovaires aura plus de risques de développer elle-même ce type de cancer.

– Grossesse tardive ou absence de grossesse. Une première grossesse après 30 ans augmente la probabilité de développer un cancer du sein.

– Le traitement hormonal substitutif. Ce type de traitement n’a cependant une influence qu’après une certaine durée d’utilisation. Il faut en effet cinq ans de traitement hormonal substitutif avant de voir une influence significative sur les facteurs de risque.

– Règles précoces et/ou ménopause tardive. Ces deux éléments impliquent une exposition prolongée aux œstrogènes, ce qui favorise l’apparition de cancer du sein.

– Mode de vie : surpoids, style de vie sédentaire.

Les types de cancer de sein :

Cancer ou carcinome in situ: Lorsque les cellules cancéreuses se trouvent uniquement à l’intérieur des canaux ou des lobules, sans atteinte du tissu qui les entoure, Ils sont le plus souvent découverts lors d’un dépistage systématique (une mammographie ou un examen des seins par le médecin) et quelquefois révélés par un écoulement de sang du mamelon ou un eczéma du mamelon.

Cancer ou carcinome infiltrant :

Lorsque les cellules cancéreuses ont infiltré le tissu qui entoure les canaux et les lobules, Les cancers infiltrants peuvent se propager vers les ganglions puis vers d’autres parties du corps. Les ganglions le plus souvent atteints par les cellules du cancer du sein se trouvent sous les bras, au niveau des aisselles ( ganglions axillaires ).

Le traitement des cancers infiltrants repose sur un traitement local (chirurgie, radiothérapie), associé dans certains cas à un traitement général (chimiothérapie, hormonothérapie et/ou thérapies ciblées).

Tahraoui Abir

Tahraoui Abir

Biologiste l Parasitologie

diabète
Diabète

Protégé : La gestion du diabète: la pompe à insuline Medtrum TouchCare® guide d’utilisation complet

Il n’y a pas d’extrait, car cette publication est protégée.

Diabète

Protégé : Maîtriser votre glycémie avec Sibionics® : Guide d’utilisation complet

Il n’y a pas d’extrait, car cette publication est protégée.

Diabète

Révolutionner la gestion du diabète avec la Nano pompe à insuline Medtrum TouchCare®

La surveillance de la glycémie reste essentielle alors que le mois sacré du Ramadan s’achève, laissant place à l’Aïd al-Fitr.